fbpx

Comment financer le développement de son réseau de franchise

Tout franchiseur est amené au moins une fois à réfléchir sur la pertinence d’avoir recours à un investissement extérieur. En effet, il peut y avoir de multiples raisons d’avoir besoin de financer le développement de son réseau de franchise. Les moyens de financements sont nombreux, on vous explique leurs fonctionnements.
Table des Matières

Pourquoi financer le développement de son réseau de franchise ?

Lorsqu’on est à la tête d’une franchise, les besoins d’investissements peuvent être nombreux. Lancement d’un nouveau produit, campagnes marketing, recrutement ou formation, trésorerie insuffisante, développement à l’international, recherche et développement, etc. Comme toutes les entreprises, les enseignes ont recours à l’autofinancement. C’est-à-dire qu’elles financent leurs activités grâce à leurs propres moyens financiers. Cependant l’autofinancement est vite limité par le montant des bénéfices. 

Rappelons le, développer son entreprise en franchise permet un développement rapide car les efforts sont partagés entre franchiseur et franchisés. Le fait de pouvoir ouvrir de nombreux points de ventes sur une courte période est un atout essentiel. Cela augmente la proximité avec les clients et la visibilité de l’enseigne. Mais surtout les bénéfices générés par les nouveaux points de vente seront utilisés pour le développement du réseau.

Dès lors, il peut être intéressant d’avoir recours à un financement externe afin de ne pas avoir à ralentir le développement de son réseau. 

Comment financer le développement de son réseau de franchise ?

Il existe de nombreux moyens pour financer le développement de son réseau de franchise. Comme il est impossible de tous les citer, nous avons réuni les principaux financements auxquels peut recourir un franchiseur.

Emprunt Bancaire

Le prêt bancaire est le financement classique. En effet, c’est la première solution à laquelle pense le franchiseur qui souhaite financer le développement de son réseau de franchise. Attention car il faudra rembourser la somme empruntée en plus des intérêts. Au vu du risque il faut donc être certain de pouvoir rembourser facilement le crédit. Cependant de nombreuses enseignes ont pu relancer leur activité grâce à un emprunt bancaire. 

L’expérience du franchiseur ou l’efficacité de son concept seront passés au crible par les établissements bancaires. Il devra présenter des garanties suffisantes sur ses capacités de remboursement afin de convaincre le banquier de lui accorder le prêt. Ainsi tout le monde n’est pas en mesure de demander un prêt à sa banque. C’est pourquoi des organismes et associations ont développé des aides plus facilement accessibles.

Aides publiques

De nombreuses aides publiques ont été mises en place par l’Etat et les collectivités territoriales (aides de la Région par exemple) afin de soutenir la croissance des entreprises.

Vous pouvez contacter les Chambres du Commerce et de l’Industrie qui seront votre premier contact afin de vous fournir toutes les informations nécessaires. Ensuite les organismes à contacter peuvent varier selon votre secteur et votre projet mais les principaux qui  fournissent ces aides sont la Banque Publique d’Investissement (BPI), l’Agence pour la Création d’Entreprise (ACPE) et Oséo.

Levée de fonds

Une levée de fonds permet au franchiseur d’augmenter son capital social grâce à un ou plusieurs investisseurs. En échange l’enseigne accorde des parts sociales (ou actions selon la forme juridique). L’objectif est donc d’accélérer son développement en ayant des nouveaux associés.

Ce mode de financement conviendra aux franchiseurs avec un projet de croissance ambitieux. La levée de fonds est à envisager dans le cas où les aides publiques et emprunts bancaires ne peuvent (suffisamment) vous financer.

Cependant les levées de fonds sont souvent des échecs ou alors le montant n’est pas celui initialement prévu. Pour pouvoir réussir une levée de fond il faudra généralement compter sur un solide réseau.

On voit apparaître de nouvelles solutions de financement comme avec Monte Ta Franchise qui propose une solution pour les candidats à la franchise n’étant pas en mesure de fournir l’apport personnel nécessaire. L’entreprise propose également une aide dans les démarches pour obtenir un prêt bancaire ainsi qu’un accompagnement durant tout le long du projet franchisé. Bien qu’il s’agisse d’une solution à destination des franchisés, elle peut être bénéfique aux franchiseurs car Monte Ta Franchise permet ainsi d’élargir les candidats potentiels. D’ailleurs l’entreprise a des partenariats avec de grandes enseignes comme Hippopotamus ou Léon.

Ouvrir son capital

Ouvrir son capital est une technique plutôt récente pour financer le développement de son réseau de franchise. Ainsi le franchiseur voit son capital considérablement augmenté pour en moyenne une durée de 6 ans grâce à des sociétés financières ou des regroupements d’individus. Ce mode de financement fonctionne très bien pour les projets innovants comme ceux en lien avec le digital et les nouvelles technologies. Attention cependant car en ouvrant son capital il faudra respecter les conditions des investisseurs et celles-ci peuvent se révéler très contraignantes : obligations d’investissement sur le court terme, exercer son activité sur un secteur spécifique, rentabilité importante exigée, etc.

Crowdfunding

Le crowdfunding ou financement participatif en français est apparu en France depuis quelques années et a connu un succès grandissant. Il n’y a pas d’intermédiaires entre les investisseurs et les bénéficiaires. Ce sont directement les individus (cela peut être des particuliers comme des entrepreneurs) qui décident de participer à des opérations de financement.Il existe de nombreuses plateformes de crowdfunding. C’est un mode de financement qui sort de la norme car ici les investisseurs ne sont pas à la recherche de profits mais financent les projets qui leur tiennent à cœur. Ainsi le crowdfunding fonctionne surtout avec les enseignes qui ont des valeurs humaines ou environnementales par exemple. En échange les investisseurs obtiennent des parts dans le capital de l’entreprise.
Parlons également du crowlending qui fonctionne de la même manière que le crowdfunding mais dont la principale différence réside dans la contrepartie reversé par l’entreprise. Ici il s’agit d’intérêt d’emprunt ce qui se rapproche donc plus des modes de financement classiques. Simple, rapide et possible dans tous les secteurs d’activité, aucune garantie n’est à constituer pour se financement adapté au PME et TPE.

Dans le cas où le développement de votre franchise est ralenti par un manque de trésorerie, financer le développement de son réseau par le biais d’investisseurs externes peut se révéler très intéressant pour votre réseau. Attention cependant à bien mesurer la nécessité de se faire financer et vos capacités de remboursement car à quelques exceptions près, les contreparties engendrent un risque de déséquilibre pour l’enseigne.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
EverFruit Digital logo
INSCRIVEZ-VOUS
À LA NEWSLETTER

Tous les mois, recevez le meilleur de l’actualité du marketing digital et de la franchise !

EverFruit Digital logo

Nous utilisons des cookies sur notre site (et aussi avec le café 😁) dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.