fbpx

Comment Devenir Franchiseur ?

La franchise est un moyen rapide de développer son entreprise grâce au système de réseau du commerce organisé, le tout en limitant les risques car partagés avec les franchisés. Concept, savoir-faire, finances et modèle, on vous explique tout sur comment devenir franchiseur.
Table des Matières

Avant tout : déterminer si l’on peut devenir franchiseur

Il va de soi qu’avant même de se demander comment devenir franchiseur, la première étape est de s’interroger sur la faisabilité de son projet. Avoir de bons résultats financiers et un bon concept ne suffit pas (bien que cela soit nécessaire évidemment). Décryptons ensemble les éléments clés avant de se lancer !

Le Concept

Le concept est mis au point par le franchiseur. Il regroupe un ensemble d’idées efficaces permettant de se démarquer de ses concurrents. Il représente la marque, les locaux, les produits, services et technologies qui ont été améliorés au fil du temps grâce à l’expérience acquise par le franchiseur. Un bon concept doit aussi avant tout être rentable, du moins, c’est ce que les franchisés rechercheront.

Le concept est la clé de toutes les franchises à succès, encore plus lorsqu’il s’agit d’un concept original. Nous ne parlons pas forcément d’inventer quelque chose de nouveau. La plupart du temps il s’agit d’améliorer ce qui existe déjà. Ce concept doit également pouvoir être réplicable facilement. Si le succès de votre entreprise repose principalement sur votre touche personnelle, il est à première vue difficile de franchiser votre concept, sauf si vous arrivez à mettre en place tous les outils qui permettront de répliquer votre succès. Enfin le concept doit pouvoir s’étendre sur tout le territoire national (ou international) ce qui signifie qu’il ne doit pas reposer sur des éléments locaux.

Pour en savoir plus sur les concepts de franchises consultez notre article qui traite de ce sujet.

Le Savoir-faire

Le savoir-faire regroupe les connaissances et pratiques nécessaires à la réalisation d’une tâche. Tout comme le concept, c’est un élément clé à considérer lorsqu’on souhaite devenir franchiseur. Les deux notions sont d’ailleurs étroitement liées !

On vient de voir qu’un concept solide est nécessaire à la création de sa franchise. Cependant si le concept ne s’accompagne pas d’un savoir-faire que le franchiseur pourra transmettre à ses franchisés, alors le candidat ne verra que peu de valeur dans l’achat de la franchise. Ce qui signifie que tout comme le concept, le savoir-faire doit être transmissible.

Il y a plusieurs critères à valider pour que le savoir-faire puisse être inscrit dans le contrat de franchise :

  • Le savoir-faire doit être fondamental. Cela peut paraître évident mais il doit être utile au franchisé, contribuer à l’amélioration de ses résultats ou bien l’aider à pénétrer le marché plus facilement.
  • Le savoir-faire ne doit pas être connu du grand public ou facilement accessible. Cette définition reste plutôt large, chaque composante du savoir-faire ne doit pas nécessairement être inconnue de tous. L’idée principale est que le franchisé ait accès à des connaissances qu’ils n’auraient pas (ou difficilement) pu trouver par soi-même.
  • Le savoir-faire doit être identifiable. Dans le contrat, il doit être décrit de manière à ce que le futur franchisé soit certain que le franchiseur détient bel et bien un savoir-faire. De plus, cela permet de vérifier que les deux conditions précédentes sont bien remplies.

L'unité pilote

Nous avons défini les notions de concept et de savoir-faire. Parlons maintenant de l’unité pilote qui est le point de vente initial. Bien que cette dernière ne soit pas rendue obligatoire par la loi, elle reste le départ de toute franchise.

C’est grâce à celle-ci que le franchiseur a pu tester la rentabilité de son concept et l’efficacité de son savoir-faire. En plus de conforter le franchiseur que se lancer en réseau serait une bonne idée, cela permet également de rassurer les candidats avec la démonstration de résultats. Bien qu’on parle d’unité pilote, il s’agit plus simplement du premier point de vente. C’est une fois la décision de devenir franchiseur prise que l’on parle d’unité pilote. A ce stade, le franchiseur peut effectuer plusieurs changements jusqu’à obtenir une version finale. Une fois le concept perfectionné, cette unité pilote servira de modèle pour la reproduction des autres locaux. Puisque la plupart du temps les locaux sont uniformes dans une franchise.

L'aspect financier

Bien évidemment votre entreprise doit être rentable sinon personne ne voudra acheter votre franchise. Nous avons vu que l’unité pilote bien qu’elle ne soit pas obligatoire est nécessaire au départ de toute franchise. Il est conseillé d’avoir ouvert plusieurs unités pilotes et que chacune d’entre elles génèrent des profits avant de se lancer en franchise. Ce qui une fois encore vous assure de la rentabilité de votre concept et sera à même d’attirer plus de futurs candidats.

Devenir franchiseur a un coût qui varie de plusieurs dizaines jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros. Cela dépend entre autres du concept ainsi que du secteur dans lequel vous êtes positionné. Si cet aspect vous intéresse, nous avons rédigé un article qui traite des coûts pour devenir franchiseur.

La franchise repose sur un concept bien particulier. Certes ce modèle permet de se développer rapidement et à moindre coûts mais il signifie également que vous allez céder une grande partie de vos profits. Il faut donc se demander si ce modèle correspond bien à son entreprise. 

Comment devenir franchiseur ? L'importance de la préparation

Arrivé à cette étape, vous savez maintenant que vous pouvez devenir franchiseur. C’est à présent la partie la plus compliquée qu’il va falloir élaborer. Puisque avant de se lancer, il va d’abord falloir établir le modèle ainsi que la stratégie à adopter.

Etablir son modèle

Cette partie nécessite du temps et de la réflexion car il s’agit là de définir entre autres les conditions présentes dans le contrat de franchise que vous ferez signer à vos futurs franchisés. Cette étape est essentielle et se doit d’être effectuée méticuleusement car une fois le contrat de franchise signé, celui-ci durera en moyenne entre cinq et sept ans. 

Les points principaux à définir pour établir son modèle sont :

  • Le territoire où vous souhaitez développer votre réseau.
  • Le prix pour acquérir la franchise ainsi que le montant de la redevance.
  • La taille du territoire dont s’occupera chaque franchisé.
  • Le type et la durée de la formation qui devra être réalisée.
  • Si les franchisés doivent acheter des produits ou des équipements à votre entreprise.
  • L’apport personnel nécessaire pour rejoindre votre franchise.
 

C’est aussi le moment d’écrire sa “bible” ou manuel opératoire. Il s’agit d’un document confidentiel remis au franchisé lors de la signature du contrat. Il contient le savoir-faire et les méthodes propres à l’enseigne. Régulièrement mis à jour, il servira de guide aux futurs franchisés.

S'entourer des bonnes personnes

A un certain point vous aurez besoin de professionnels pour vous aider à concrétiser votre projet. Vous aurez peut être besoin de réaliser une étude de marché pour évaluer la demande nationale ainsi que les compétiteurs présents. En revanche, une stratégie d’expansion (faut-il commencer localement ou directement sur le plan national ?) et un budget marketing en rapport avec la stratégie seront eux obligatoires pour lancer votre franchise.

L’intervention d’une agence digitale de marketing est un réel atout, cela vous permettra d’optimiser vos investissements marketing alloués au développement de votre réseau. A vous d’analyser vos ressources et de déterminer pour quel aspect vous devez faire appel à des professionnels. 

Garder en tête qu’il faudra également faire du recrutement. Formateur, directeur de réseau, assistant marketing, manager de franchise. Faîtes une liste des postes que vous avez déjà et de ce dont vous aurez besoin.

S'inscrire en tant que franchise

A présent que tout est planifié, il ne vous reste plus qu’à s’assurer d’être titulaire des droits sur l’enseigne, la marque et les autres signes distinctifs de votre franchise. Cela est bien évidemment nécessaire pour tout type d’entreprise. Mais puisque la franchise repose sur la reproduction d’un concept, il est encore plus important d’avoir les droits sur tous les signes distinctifs de votre franchise.

En résumé, à la question comment devenir franchiseur, la réponse est qu’il faut être en possession d’un concept et d’un savoir-faire transmissible qui ont été testés dans une ou plusieurs unités pilotes. Il faudra ensuite établir son modèle de franchisage ainsi que sa stratégie. Avant de vous lancer assurez-vous d’avoir tous les moyens financiers, légaux et humains nécessaires à la réussite de ce projet. Enfin il faudra être prêt à faire confiance à ses partenaires franchisés et “lâcher un petit peu prise”. Si vous êtes trop protecteur concernant votre création alors ce système n’est pas fait pour vous. En effet vos franchisés auront une certaine marge de manœuvre concernant la gestion de leurs franchises, même s’ils devront respecter les règles données au travers du manuel opératoire et au travers de l’animation du réseau. 

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
EverFruit Digital logo

Nous utilisons des cookies sur notre site (et aussi avec le café 😁) dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus.